Accueil Cap à Londres



Accueil / Monuments / Abbaye de Westminster à Londres

Abbaye de Westminster à Londres

Londres est une ville immensément riche en tous points de vue ! La plupart de ses monuments regorgent d’histoires et de trésors à la valeur inestimable qui confèrent un poids artistique, culturel, historique et architectural colossal au patrimoine londonien.
L’abbaye de Westminster est un lieu unique au monde chargé d’un passé historique très digne et très lourd. Elle représente l’un des édifices religieux les plus célèbres à Londres en raison de son histoire, de sa splendeur et des sépulcres qu’elle renferme.

Classée au Patrimoine de l’UNESCO depuis 1987, le vrai nom du monument est l’Eglise collégiale Saint Pierre. Située à l’ouest de la City, l’abbaye de Westminster a été fondée au XIème siècle par le roi anglo-saxon Édouard le Confesseur soucieux de dédier le monument à l’apôtre Saint Pierre. Le 28 décembre 1065, l’édifice est consacré ! Edouard le Confesseur meurt le 5 janvier 1066 et est enterré dans l’église dès le lendemain. Quelques années plus tard, son épouse Édith de Wessex est enterrée à ses côtés.

L’Abbaye a vécue de grandes aventures et fut le témoin fidèle et inébranlable de la quasi totalité des couronnements des monarques anglais. Elle a donc connue et accueillie en son sein la plupart des rois et reines d’Angleterre, quelle chanceuse !
En 1066, les Normands envahissent l’Angleterre : "The Norman Conquest". Le Duc de Normandie Guillaume le Conquérent se fait couronner Roi d’Angleterre le 25 décembre de la même année à l’intérieur de l’Abbaye de Westminster. Au XIIIème siècle, Henry III prend l’initiative de reconstruire l’église afin de l’inscrire dans le style gothique pur. Son désir de reconstruction est en majeur parti lié au désir de suivre la mode architecturale de l’époque mais aussi d’offrir à la sépulture d’Edouard le Confesseur un magnifique écrin ! Le corps est donc exhumé pour être ensuite placé dans un tout nouveau tombeau en 1269. Jusqu’au XVIème siècle, l’Abbaye de Wesminster va subir des modification diverses... La nef est entièrement refaite par l’architecte Henri Yevele à qui l’on doit les travaux du palais de Westminster. Durant les règnes d’Henry VII et VIII, une chapelle attenante est construite, elle constitue ainsi une partie de l’Abbaye. Le style de la chapelle Henry VII est cependant différent de l’église principale... On y retrouve le style Renaissance.

En 1540, les moines bénédictins occupant l’Abbaye de Westminster sont contraints de quitter les lieux. A cette période, le Roi d’Angleterre Henry VIII qui n’a pas d’héritier désire divorcer de son épouse Catherine d’Aragon. Mais la religion catholique lui interdit. Cependant, Henry VIII n’est pas d’accord et refuse de se plier à l’autorité du Pape. La maîtresse du Roi nommée Anne Boleyn tombe enceinte, Henry qui désirait un héritier légitime prend la décision d’épouser Anne au détriment du désir papal. Cette décision du Roi entraîne alors une rupture entre l’église catholique romaine et le Roi qui est excommunié de l’église et qui épouse désormais la religion protestante. C’est alors qu’il entreprend de confisquer les biens des ordres religieux d’Angleterre et qu’il décide de dissoudre tous les monastères ! Henry VIII s’enrichit alors de la revente des abbayes et remplit ainsi les caisses de l’Etat ! Mais 20 ans plus tard, sous le règne glorieux d’Elizabeth Ière, les monastères sont "réouverts" mais adoptent toutefois une un statut différent.

Du couronnement à la sépulture

Depuis le premier couronnement de Guillaume le Conquérant, tous les rois d’Angleterre furent couronnés à l’Abbaye de Westminster exceptés d’Édouard V et d’Édouard VIII. Cette église connait donc un passé historique glorieux et demeure l’unique témoin des couronnements successifs qui ont marqué l’histoire de la monarchie anglaise.

L’église est également un lieu remplit de sépultures... Dans cette nécropole, 17 monarques furent inhumés ainsi que 3000 autres personnes. Certains des monarques ont également eu le privilège posthume d’être accompagnés par leurs conjoints. De nombreuses personnalités notables ont également été inhumés dans cette Abbaye étonnante.

La tombe du soldat inconnu se trouve également à Westminster, tout comme celle du célèbre Huguenot qui quitta la France pour se réfugier en Angleterre où il s’engagera dans l’armée. Cet homme mythique mourut en tant que chef d’état-major des armées anglaises.

Description de l’Abbaye de Wesminster

La forme en croix latine de l’église n’est pas forcément originale puisque la forme en croix latine est fréquemment utilisée dans les églises et chapelles. L’ajout de la Lady Chapel ou Chapelle Henry VII agrandit indéniablement l’édifice !

L’abbaye est constituée de plusieurs parties :

La nef de Westminster :
elle est assez étroite dans sa largeur (10 mètres) mais demeure relativement haute (31 mètres). La nef constitue l’endroit où se rassemblent les fidèles lors des cérémonies. Là sont inhumées deux personnes :
- Le soldat inconnu britannique qui est mort durant la 1ère Guerre Mondiale. Il fut enterré à l’église en 1920.
- David Livingstone : cet homme était un missionnaire protestant qui luttait contre l’esclavagisme et qui participait activement à l’évangélisation du continent africain. Ce médecin réputé était également un grand explorateur puisqu’il découvrit la vallée du Zambèze.

La Chapelle Edouard le Confesseur :

C’est à cet endroit qu’Edouard fut inhumé. A ses côtés sont les sépultures de cinq autres rois et de trois reines.

Chapelle Henry VII :

Nommée également Lady Chapel, la chapelle Henry VII a été élevée durant le XVIème siècle. L’une des reines les plus aimées d’Angleterre repose à cet endroit : il s’agit d’Elizabeth I. Son règne de 44 ans marqua les époques et restera gravé dans le coeur des britanniques.

Le coin des poètes :

Le Poet’s Corner expose des monuments érigés à la gloire de grands écrivains qui ont marqué l’Angleterre : Shakespeare, Dickens, Chaucer, Coleridge, Wordsworth, Pope... D’illustres personnes qui ont marqué des générations entières... Leur littérature a transcendé les âges et les frontières.

Le coin des hommes d’Etat :

Dans cet endroit se trouvent des plaques commémoratives en l’honneur d’hommes d’Etat : Churchill, Clement Attlee, Robert Peel.

Coin des hommes de sciences :
Vous découvrirez des tombeaux et des plaques commémoratives à la gloire d’hommes de science : George Stephenson, James Watt, Isaac Newton, Charles Darwin.

La crypte de Saint Pierre :

Cette célèbre crypte abrite le musée de l’Abbaye de Westminster. Il date du XIème siècle et demeure l’une des plus anciennes parties de l’église ! De nombreux trésors y sont regroupés...

Salle capitulaire :

Datant du XIIIème siècle, cette salle octogonale de 18 mètres conserve d’admirables fresques du XVème siècle. De sublimes peintures médiévales recouvrent ses murs, avis aux passionnés d’art !

N’oubliez pas de découvrir également le cloître qui a été construit durant les XIIIème et XIVème siècle. Sous ses dalles sont enterrés des musiciens ou des abbés.
L’Abbaye de Westminster est un monument de Londres qu’il faut absolument visiter. Elle est la détentrice de moments uniques tels que les couronnements des plus grands rois d’Angleterre. Elle renferme les sépultures des personnes les plus prestigieuses et les plus influençables de l’histoire du Monde. Cet édifice de la City est un véritable joyau pour les amateurs d’architecture, de littérature, d’histoire et de culture. Elle représente un symbole fort de la Monarchie anglaise qui traverse les âge depuis bien des siècles maintenant ! Mais l’Abbaye de Westminster est également le lieu qui abrite les plus grandes personnalités mondiales qui ont traversées les générations, les temps et les pays.



A lire aussi sur Cap à Londres

0 commentaire

Laisser un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.