Accueil Cap à Londres



Accueil / Parcs et jardins / Hyde Park à Londres

Hyde Park à Londres

Besoin de calme au milieu de la foule londonienne ? Besoin d’une pause douceur dans un petit bout de nature loin de l’agitation perpétuelle d’une Londres qui se veut parfois oppressante voire étouffante ? Pas besoin de faire des kilomètres pour retrouver le charme et la quiétude de la campagne ! Qui a dit que cette métropole bétonnée en effervescence jour comme nuit ne possédait pas son petit coin de verdure ? En fait, la capitale britannique n’est pas dénuée de toute ruralité car la nature est une composante primordiale de la British culture... Que serait Londres sans ses fameux parcs ? Stop ! Faites un break pour découvrir la faune et la flore au cœur même de la plus urbaines des villes et profitez du calme de la campagne : rendez-vous à Hyde Park bien sûr !

Hyde Park : Le poumon vert de Londres

A Londres, l’’improbable devient réalité : trouver un vrai havre de paix en plein cœur de la ville est possible ! Les anglais attachent une grande importance à la poésie et à l’esthétisme que dégagent les paysages de la campagne. C’est pourquoi, au milieu des plus grandes villes, on retrouve bon nombre de magnifiques parcs où règne la quiétude de la vraie nature. Un petit coin de verdure et de paix est indispensable au sein d’une capitale sans cesse en mouvement afin de répondre à l’attachement poétique des anglais pour leur campagne verdoyante.

Mais les parcs anglais n’ont rien en commun avec nos parcs français bien rangés et bien "maîtrisés". En France, on conçoit le jardin comme une oeuvre artistique, voire géométrique dont l’homme est le maître... En Angleterre, ce n’est pas l’homme qui contrôle la nature bien que les parcs soient propres et très bien entretenus... Dans les parcs anglais, on reconstitue les paysages naturels que l’on trouve lorsqu’on s’enfonce au fond des campagnes britanniques. Ainsi, il est possible de se sentir vraiment en pleine nature au cœur même de l’une des plus grandes métropoles du monde !

  • Faune et Flore

Hyde Park, "le poumon vert de Londres", est un excellent exemple ! Il s’agit du plus grand parc de Londres, il s’étend sur 142 hectares et est également considéré comme l’un des quartiers de la Cité de Westminster.

Ce petit havre de paix pour les amoureux de la nature est l’un des 9 parcs royaux de la capitale, un coin de verdure parfait pour un pique-nique au bord de l’eau par exemple ! Car Hyde Park bénéficie d’un écosystème propice à l’épanouissement de nombreuses espèces animales : écureuils, oiseaux sauvages, papillons, chauves-souris, insectes variés... Les enfants adoreront nourrir les écureuils "bien grassouillets" du parc : ces petits rongeurs ne sont pas franchement sauvages, habitués aux gâteries des touristes, ils s’approchent facilement des êtres humains pour notre plus grand plaisir ! Il y a aussi des canards, des cygnes, des poules d’eau, des hérons qui abondent aux alentours du lac La Serpentine dans lequel il est possible de faire du pédalo ! A la nuit tombée, il n’est pas rare que certains touristes croisent même quelques renards imprudents ! Toute cette faune est en réalité une composante essentielle de l’écosystème de ce petit coin de paradis. Hyde Parc étant un habitat idéal et unique pour une grande diversité d’espèces.

Si la faune est luxuriante, la flore l’est également : vous pourrez admirer de magnifiques fleurs sauvages qui bordent le long des nombreux sentiers de Hyde Park ! Une étendue de couleurs variées et une grande diversité d’arbres viennent s’ajouter au charme irrésistible de ce parc.

  • Sport et loisirs

Ce magnifique parc est également l’endroit propice pour faire du sport et entreprendre de nombreux loisirs tels que le vélo, le roller, le skateboard ou encore le jogging ! Hyde Park propose aussi tout un tas d’activités physiques pour les grands comme pour les petits : équitation, football, tennis, rugby, frisbee... ainsi que de l’aviron et du pédalo sur la Serpentine... Une vraie bouffée d’oxygène dans une capitale qui peut se montrer parfois suffocante :)

  • La Serpentine

La Serpentine est le lac artificiel de 11 hectares (profondeur maximale : 12 mètres) qui sépare Hyde Parc et les jardins de Kesington (Kesington Gardens) situés immédiatement à l’ouest de Hyde Park. De ce fait, on a tendance à considérer le parc royal de Kesington comme une partie (ou la continuité) de Hyde Park. Si vous vous baladez dans les jardins de Kesington, n’oubliez pas de visiter la Serpentine Gallery (musée d’art contemporain) ainsi que le Kensington Palace dans lequel a vécu la princesse Diana.

Pour les intéressés : Sachez que c’est au bord de la Serpentine que vous trouverez divers équipements de loisirs (pédalo et aviron) ainsi que deux restaurants pour une petite pause gourmande ou rafraîchissante !

Hyde Park : Lieu culturel et historique

  • Monuments, statues et fontaines

Si Hyde Park est un lieu propice à la détente et à l’épanouissement de soi, c’est également un lieu culturel et historique chargé d’émotions.

Ce parc royal est d’ailleurs connu pour son célèbre mémorial de Diana. Cette fontaine magnifique est le reflet de la vie de la Princesse de Galles. Le mémorial symbolise à merveille l’ouverture d’esprit de cette grande personnalité chère au cœur des Anglais. D’autres mémoriaux sont également à voir dans le parc : le mémorial du 7 juillet, le mémorial de l’Holocauste, le mémorial de cavalerie, le mémorial de la Reine Caroline, le mémorial de la Marine norvégienne, le mémorial "Animals in War"...

Vous pourrez également découvrir d’autres splendeurs qui feront le bonheur des érudits d’art : la statue d’Achille, la Pan Statute, la sculpture Isis...

  • Autres points d’intérêt

Pendant la période de Noël, une immense fête foraine "Winter Wonderland" est organisée dans Hyde Park ! Les touristes présents durant cette saison pourront également s’adonner aux joies du patinage sur la plus impressionnante patinoire du Royaume-Uni qui y est installée pour l’occasion ! Quelle chance :)

Le Speaker’s Corner de Hyde Park

Le Speaker’s Corner ou "Coin de l’orateur" est un espace incontournable à Hyde Park, un véritable symbole. Situé au nord-est du parc, il désigne la zone où chacun peut prendre la parole librement devant l’assistance du moment. C’est un lieu de rassemblement populaire qui permet à une personne "quelconque" d’assumer pleinement son rôle d’orateur pendant quelques minutes.

Ce qu’il faut savoir, c’est que la zone du Speaker’s Corner n’a pas été choisie au hasard... car c’est tout près de cet endroit qu’il y a 250 ans, les gens étaient pendus aux infâmes potences. On estime le nombre de personnes exécutées à environ 50 000. Avant de mourir, chacun avait le droit de s’expliquer et pouvait donner une sorte de discours final... C’est donc à cet endroit que pour la dernière fois, les gens pouvaient s’exprimer librement avant leur mort sur la potence : certains avouaient, d’autres proclamaient leur innocence et d’autres encore remettaient en cause les autorités. Pour cette raison, la tradition de la protestation et de la liberté d’expression a perduré au cœur de Hyde Park qui est alors devenu le lieu où les différentes manifestations faisaient rage ! Mais c’est seulement en 1872 que le gouvernement a reconnu le besoin ressenti par la population de pouvoir se réunir en public à Hyde Park pour pouvoir parler librement. Dès lors, une loi a été instaurée afin de régir le déroulement et la conduite des futures réunions. Depuis cette date, le gouvernement a pris la décision de consacrer un espace où les gens pourraient enfin s’exprimer librement et en public : Le Speaker’s Corner de Hyde Park ! Aujourd’hui, il n’est donc pas rare de trouver des foules qui se rassemblent le dimanche matin pour écouter l’orateur du moment au Speaker’s corner débattre sur le sujet de son choix ! Avis aux intéressés, tout le monde peut participer :)

Hyde Park : Bref retour historique

A la base, une grande partie du terrain de Hyde Park appartenait aux abbés de l’Abbaye de Westminster. En effet, à ce moment là, l’Eglise était extrêmement riche et possédait plus d’un cinquième des terres en Angleterre. Mais voilà... Henry VIII d’Angleterre connu pour avoir rejeté l’autorité du Pape fit passer l’Angleterre de la sphère catholique à la sphère protestante lors de la Réforme religieuse. Il prit alors la décision de la dissolution des monastères (1538). C’est dans ce contexte de conflit et de réforme que le roi décida de reprendre le terrain de Hyde Park aux abbés de l’abbaye de Westminster afin de le "transformer" en immense terrain de chasse !

Bien plus tard, le parc fut la cible d’un malheureux fait historique : le 20 juillet 1982, deux bombes posées par l’IRA provisoire ont provoqué la mort de huit membres de la Cavalerie de réserve et des Royal Green Jackets ainsi que de sept chevaux.

Informations pratiques

L’accès au parc est libre et gratuit.
Hyde Park est ouvert de 5h du matin jusqu’à minuit. Pour davantage d’informations, n’hésitez pas à consulter le site officiel du parc.

Un passage par Hyde Park est indispensable lorsqu’on est confronté à l’effervescence d’une ville qui ne dort jamais. Une petite halte "nature" vivifiante loin du cadre bruyant de Londres qui plaira à de nombreux profils de touristes. Bref, Hyde Park c’est l’alliance parfaite entre détente, nature, loisirs, sport, culture, histoire et poésie des paysages.



A lire aussi sur Cap à Londres

0 commentaire

Laisser un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.