Accueil Cap à Londres



Accueil / Se déplacer / Prendre un taxi à Londres / Histoire des taxis à Londres

Histoire des taxis à Londres

L’origine des taxis londoniens remonte au début du 17ème siècle lorsque pour la première fois, des carrosses effectuent des liaisons régulières entre Londres et Westminster. Destiné à une clientèle aisée, ce mode de transport connait rapidement un vif succès car il offre davantage de confort que le bateau ou la chaise à porteurs. En 1637 le roi Charles 1er accorde au Duc d’Hamilton le droit d’exploiter 50 carrosses. C’est le tout premier décret légiférant cette activité ! Seul Hamilton peut bénéficier de ce commerce juteux...

Au 18ème siècle le carrosse disparaît peu à peu et c’est la calèche qui se généralise. Contrairement au carrosse qui dispose d’un toit fixe, les sièges de la calèche sont à ciel ouvert et les passagers sont protégés de la pluie et du vent par une simple capote repliable. Les calèches sont beaucoup plus rapides que les carrosses car plus légères à tirer pour les chevaux. A partir du milieu du 18ème siècle, Londres est déjà engorgé par des milliers de voitures à cheval.

Puis au 19ème siècle c’est le cabriolet qui fait son apparition : il ne peut transporter qu’une ou deux personnes mais il ne nécessite qu’un seul animal.

En 1887 les tous premiers taxis à moteur entrent en circulation : ces véhicules électriques, surnommés les "colibris" souffrent d’une faible autonomie et d’un coût d’entretien élevé.

Il faudra attendre le début du 20ème siècle (1903) pour voir apparaître les tous premiers taxis équipés d’un moteur à essence. Ces derniers vont très vite se généraliser dans la capitale même si jusque dans les années 30 il n’est pas rare de croiser dans les rue de Londres une voiture à cheval !

Les taxis noirs que vous pouvez apercevoir aujourd’hui dans les rues londoniennes n’ont pas beaucoup changé depuis 1948, date qui marque la mise en circulation des taxis fabriqués par Austin.

Contrairement à ce que l’on peut entendre parfois, il n’y aucune obligation pour la couleur...Même si le plus souvent ces taxis sont noirs (au départ pas soucis d’économie) on peut apercevoir des taxis verts ou mauves. Aujourd’hui à Londres certains taxis sont intégralement recouverts d’encarts publicitaires si bien qu’on ne peut pas vraiment dire qu’elle est la couleur initiale du véhicule !



A lire aussi sur Cap à Londres

0 commentaire

Laisser un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.